Cancer et vie professionnelle : Un accompagnement pluridisciplinaire dans vos entreprises

Cancer et vie au travailEn 2010, l’Institut National du cancer recensait 3 millions de personnes atteintes de cette pathologie dont 1 million en activité professionnelle. En 2018, en France métropolitaine,  ce même institut estime à 382 000 le nombre de nouveaux cas de cancers*.

Si cette pathologie est de mieux en mieux prise en charge par le système de soins, il demeure les questions du retour, du maintien dans l’emploi et de la prévention de la désinsertion professionnelle dans les entreprises.

En effet, l’entreprise est un lieu de travail et plus largement un lieu de vie.

Il n’est jamais évident pour des collègues, managers, chefs d’équipe… d’adopter la bonne posture à l’annonce de la pathologie, lors de l’absence du/ de la collègue, ou lors du retour d’un.e collègue victime de cette maladie.

Aussi, il en est de même pour la personne qui traverse cette épreuve. Parler de la maladie, de ses conséquences sur soi et sur son entourage personnel ou professionnel, évoquer ses doutes quant à l’avenir, ses peurs, mais aussi ses projets, ses souhaits, ses envies…

Le rôle de l’entreprise pour les personnes touchées de cancer

Accompagnement vie au travail cancerL’entreprise est donc un acteur à part entière dans l’approche holistique qu’elle peut mettre en œuvre.  En effet, la seule mobilisation des dispositifs existants n’est pas suffisante pour répondre aux attentes des personnes touchées par le cancer. Il est primordial que l’entourage tant personnel que professionnel adopte des comportements d’écoute et de soutien favorisant une relation de confiance. Dans le cadre professionnel, la mise en œuvre de la bienveillance, de l’écoute active, et la réassurance permettra la reprise du travail dans les meilleures conditions possibles.

L’aide du service de santé au travail et du service social du travail

Pour ce faire, elle s’appuie sur le service de santé au travail et le service social du travail.

Assistantes sociales du travailTout d’abord, le service social du travail se situe dans l’écoute et le soutien-psychosocial face à l’annonce de la maladie. Il accompagne également la personne et les équipes dans les conséquences sociales qu’engendre cette annonce, aussi bien comme appui de la personne (quand et comment l’annoncer) qu’en soutien des équipes (doit-on aborder le sujet ? Que dire ? Comment le dire ?…).

Par ailleurs, il maintient le lien entre l’entreprise et le/la salarié.e pendant l’arrêt de travail en fonction du choix de la personne. Des mises à disposition du service social du travail sont envoyées. Le/la salarié.e décide de s’en saisir ou non.  De plus, anticiper et préparer son retour est nécessaire. Le service social du travail apporte son soutien en collaboration avec le service de santé au travail et le service RH.

Le service social a vocation à conseiller la personne sur les différents dispositifs. Par exemple, la visite de pré-reprise est un outil indispensable au retour à l’emploi et en favorise le maintien durable.

Focsie et Focsie Centre vous accompagnent pour le maintien dans l’emploi des salarié.e.s atteint.e.s d’une maladie grave.

Pour approfondir le sujet :

« Mots et attitudes face à la maladie », guide à destination des entreprises, co-rédigé par le Club des entreprises Cancer et Emploi et l’Institut National Du Cancer

https://www.youtube.com/watch?v=oGdIby8kdWM, vidéo Cancer et travail, Agir ensemble

* https://www.e-cancer.fr/Comprendre-prevenir-depister/Qu-est-ce-qu-un-cancer/Chiffres-cles

Ericka Lagoutte, Assistante Sociale du Travail et Conseillère technique Focsie Centre BOURGES

N’hésitez pas à nous contacter pour plus d’informations

Je souhaite recevoir la newsletter de Focsie

* Champs obligatoires